Partager notre qualité de vie

La commune est le niveau institutionnel le plus proche des citoyennes et des citoyens. Elle est le lieu de délivrance des prestations qui influencent directement la qualité de leur vie quotidienne : services à la petite enfance, écoles, mobilité, culture, sport, intégration sociale, cadre de vie… La commune est donc le cœur du vivre ensemble, l’endroit où doit se construire et se renforcer la solidarité et la cohésion sociale. C’est au niveau communal que doit se renforcer l’intégration des étrangers et des étrangères, des nouveaux et nouvelles habitant-e-s, des jeunes, des personnes âgées…

C’est aussi au niveau communal que des projets peuvent favoriser la convivialité : lieux de rencontre, manifestations publiques, développement d’infrastructures, etc, tout cela contribue à faire se rencontrer chacune et chacun.

Le cadre de vie est un élément essentiel de cette équation. Le juste équilibre entre les zones bâties et les espaces libres, un aménagement prévoyant des zones propices à la rencontre (parcs, places de jeux, sentiers, forêts…) sont nécessaires.

La commune est le lieu de ces rencontres. Elle ne doit pas en être la seule instigatrice. Les associations doivent être soutenues, afin d’encourager le partage entre les habitants et habitantes. Une attention particulière doit être portée à toutes celles qui promeuvent des rencontres interculturelles et intergénérationnelles.

Les limites communales ne doivent pas être des frontières, mais des ponts. Dans un environnement continuellement bâti, les collaborations locales doivent être encouragées par-delà les limites administratives. La mobilité, et l’aménagement en général, doivent être pensés à l’échelle de l’agglomération, selon les mêmes principes. La collaboration, voire la fusion à terme, doit élargir le champ des possibles. Les communes doivent travailler ensemble pour que leurs habitantes et habitants puissent se rendre au travail, placer leurs enfants à la crèche, assister à une pièce de théâtre, se promener dans un bois, bénéficier d’une aide, participer à la vie politique, continuer à vivre en autonomie quel que soit leur âge… La commune de Villars-sur-Glâne bénéficie d’une grande qualité de vie. Elle doit la renforcer encore, pour en faire bénéficier tous ses habitants et toutes ses habitantes, installé-e-s depuis longtemps ou tout juste arrivé-e-s. Elle doit aussi contribuer, par la collaboration, à diffuser ses atouts auprès de ses voisines, et bénéficier dans le même temps de leurs propres atouts.

Mélanie Maillard Russier